L’ARESAT Languedoc-Roussillon rejoint Différent et Compétent Réseau

Question à Michel Coudrey, président ARESAT Languedoc-Roussillon

L’ARESAT Languedoc-Roussillon rejoint Différent et Compétent Réseau
  • Présentez-nous l’Aresat Languedoc-Roussillon ?

Nous avons créé l’Aresat en avril 2013 avec l’intention de présenter la diversité des esat à de futurs grands comptes et réfléchir aux sujets communs qui nous préoccupent concernant l'accompagnement de personnes en situation de handicap. Quelques directeurs souhaitaient alors réfléchir ensemble à des thématiques spécifiques, en rapport avec notre mission médico-sociale et notre activité économique et commerciale. L’association regroupe aujourd’hui 41 esat du Languedoc-Roussillon, ce qui fait de l’Aresat, un des plus grands regroupements d’esat en France : quelque 3500 travailleurs en situation de handicap, plus de 750 salariés ! Mais notre association est de petite taille et emploie seulement deux salariés, une secrétaire en contrat aidé et une chargée d’insertion professionnelle pour l’accompagnement des travailleuses et des travailleurs, depuis leur entrée en esat jusqu’à leur sortie vers le milieu ordinaire. L’Aresat est une organisation qui nous permet de mieux diffuser l’information et coordonner l’action au sein de la région, mieux communiquer la progression de l’activité à l’ensemble des adhérents et progressivement les amener à intégrer le dispositif.

  • Pourquoi avoir choisi de se regrouper ?

Tout seul, on ne peut plus rien faire ! Nous souhaitons avancer groupés, ne serait-ce que pour répondre à des appels d’offres et des marchés publics. Ensemble, nous affichons une politique de prix et de qualité, un engagement à répondre à la demande de manière cohérente.

  • Pourquoi avez-vous choisi de rejoindre Différent et Compétent Réseau ?

En début d’année, nous avons échangé longuement avec Magdeleine Grison et Christian Guitton et avons constaté que nous étions très proches des valeurs soutenues par le dispositif, sa philosophie, la démarche méthodologique et pédagogique proposée. Il y a une forte demande de la part des professionnels et des travailleurs handicapés à voir reconnaître leurs compétences professionnelles. L’ensemble du conseil d’administration a validé l’adhésion au sein du réseau et s’est engagé à diffuser le dispositif en région. Cette dynamique de réseau, au niveau national, nous séduit. Nous l’avons déjà engagée dans notre région et nous souhaitons que la démarche de RAE intéresse désormais l’ensemble de nos équipes.

  • Comment le dispositif se met-il en œuvre ?

Un premier groupe, constitué de moniteurs et de travailleurs de 20 établissements, commencera les formations en début d’année. La formation des directeurs a commencé le 12 décembre. Un deuxième groupe suivra à l’automne 2017 avec les autres établissements de la région. Nous envisageons d’organiser fin 2017 un grand événement régional, sur le thème de l’accompagnement à la santé et de la reconnaissance de compétences en y associant Différent et Compétent Réseau. Nous pourrons ainsi nous faire mieux connaître auprès de tous nos collègues, nos partenaires, économiques et institutionnels.

Propos recueillis par Tugdual Ruellan.

Michel Coudrey est directeur de l’ESAT et entreprise adaptée L’Envol, APEI du Grand-Montpellier à Castelnau-le-Lez dans l’Hérault : « Convaincus que la performance économique est d'abord la conséquence de l'épanouissement de chaque travailleur à son poste de travail, nous attachons la plus grande attention à la réalisation et au suivi du projet personnalisé avec la personne accueillie et l'ensemble des parties prenantes. »

Publié le 14 déc. 2016 par LAGZOULI El Hachmiya.


HAUT